Aimer par des actes

Aimer par des actes plus que par des discours – 29 avril 2018

« …n’aimons pas en paroles ni par des discours,
mais par des actes et en vérité.
Voilà comment nous reconnaîtrons
que nous appartenons à la vérité,
et devant Dieu nous apaiserons notre cœur… »

Dans la seconde lecture de ce 5éme dimanche de Pâques, Jean nous enseigne que la Foi n’est pas de l’ordre de l’opinion, elle est d’abord une manière d’être et d’agir.

Aimer par des actes plus que par des discours, c’est ce que mettent en pratique des dizaines de bénévoles dans notre paroisse, lorsque ces personnes s’investissent pour accompagner notamment les plus pauvres et les plus démunis.

Ainsi, de nombreuses actions sont menées au quotidien pour soutenir celles et ceux qui se trouvent dans le besoin. Je prendrai aujourd’hui comme exemple les actions menées par la conférence Saint Vincent de Paul jeunes qui organise des maraudes dans les rues du 13ème arrondissement le mercredi soir, développe les relations avec les personnes les plus isolées en allant à leur rencontre chez elles ou bien organise en fin d’année un repas convivial pour toutes ces personnes en collaboration avec les autres paroisses de notre arrondissement en réunissant une centaine de personnes.

La conférence Saint Vincent de Paul, c’est également une aide alimentaire avec la distribution tous les jeudis de colis destinés à des personnes dans le besoin. Cette action gérée par les plus anciens de la conférence apporte de l’aide à 120 foyers, 90 personnes en moyenne se présentent chaque semaine pour en bénéficier.

Ce groupe des anciens organise également des maraudes le samedi et le dimanche matin pour distribuer un petit déjeuner au gens de la rue.

Il ne s’agit là que d’une petite partie des actions de solidarité organisées par des bénévoles sur notre paroisse… Dans bien d’autres domaines, chacun se mobilise, pour prendre en charge, organiser des actions collectives sur lesquelles nous reviendrons…

Comme Saint Jean, reconnaissons que Dieu est amour et que l’amour des autres est un bon moyen d’avoir un cœur en paix.

Servir les autres, c’est ne plus se laisser décourager par un environnement social dégradé, de sombrer dans « l’aquabonisme ». Agir en chrétien, c’est aussi servir.

Notre Eglise fonctionne sur 3 pieds : La Parole de Dieu, les sacrements et le service. Enlever un pied et c’est tout l’édifice qui est fragilisé.

Etre chrétien, c’est s’appuyer sur sa foi pour servir. De nombreuses associations agissent elles-aussi envers les plus démunis, mais notre force réside dans ce lien si profond qui nous unit au message du Christ. Il ne s’agit pas simplement de distribuer à chacun de quoi se nourrir pour survivre, de quoi se vêtir pour avoir chaud et rester digne, mais de proposer aussi une nourriture spirituelle, source de salut pour chacun, pour celui qui reçoit, pour celui qui donne. La grandeur de l’Eglise, sa beauté, ce sont ces actions portées en actes auprès des plus pauvres.

Jean Claude Caillaux, membre d’ATP Quart Monde et fondateur de la Fraternité La Pierre d’Angle http://urlz.fr/6XnO , nous enseigne que toute souffrance n’est pas misère. Les plus pauvres, ce sont ces personnes qui manquent de tout mais qui en plus, sont méprisées. Le mépris ajouté à la souffrance mène à la misère.

Il nous dit aussi que « les plus pauvres souvent nous gênent, nous bouleversent parce qu’ils sont notre propre miroir, le révélateur de ce que nous sommes ». Mais ces personnes sont aussi ressources en ce qu’elles nous enseignent…

Si l’annonce de la Parole et les sacrements sont indispensables, ils ne suffisent pas. Le service est la vérification que cette Parole ne se réduit pas à de l’idolâtrie.

Le service au plus démunis fait partie de l’identité de l’Eglise. Dieu est venu sur terre pour sauver tous les hommes sans exception à commencer par les plus pauvres. Et pour que personne ne soit oublié et participe, en cette période de Pâques, à la joie de la résurrection, il faut rassembler en commençant par le plus petit.

C’est ce que font, tout au long de l’année celles et ceux qui sont investis dans notre paroisse auprès des plus démunis. Leurs actions doit être louée et soutenue.

Si vous aussi vous voulez rejoindre ces groupes, n’hésitez pas nous le signaler en remplissant les fiches rouges au fond de l’église et en les déposant au bureau d’accueil.

 Sylvain Thibon