La communauté des Sœurs du Prado

La communauté des Sœurs du Prado va quitter Paris ! – 27 mai 2018

Le Prado a été fondé par le bienheureux Antoine Chevrier en 1860 ; alors qu’il priait devant la crèche, il a été saisi par Notre Seigneur Jésus Christ et a décidé de consacrer sa vie à annoncer le Christ à la Guillotière, quartier populaire de Lyon.

Les sœurs du Prado sont présentes à Sainte Anne depuis 42 ans ! Les plus connues : Monique, engagée à la Mie de Pain et aux équipes fraternelles. Chantal « la sœur en vélo ». Françoise partie en 2016 après 20 ans de présence et d’engagement pour le caté, l’Action Catholique des Enfants, la JOC. Renée, décédée en août 2017, engagée au CCFD Terre Solidaire et dans un groupe de partage d’Evangile.

Françoise nous partage quelques mots : « Pour tout cela je ne peux que rendre grâce, et aujourd’hui malgré cette fermeture de communauté qui laisse un sentiment de regret, je redis haut et convaincue : Merci et confiance. Car durant ces deux années loin de vous, j’ai pu toucher du doigt comment beaucoup parmi vous, chacun, chacune à sa manière, continuent ce merveilleux travail évangélique qui pour nous sœurs du Prado nous tient tant à cœur. »

Actuellement nous restons Julie et Andrée. Julie engagée à la Mie de pain et comme visiteuse à la prison de Fresnes. Andrée présente à Maison 13 solidaire et au groupe de Bible pas à pas.

Mais pourquoi cette fermeture ?  Nous manquons de vocation et nous ne rajeunissons pas ! En France, 4 communautés vont fermer cet été. Mais par ailleurs, vers Noël prochain, une nouvelle fondation va se faire au Vietnam avec des jeunes vietnamiennes. L’Esprit est toujours à l’œuvre !

Et Françoise vous dit : « Je confie aux prières de tous cette nouvelle fondation ! »

Comme l’a dit le pape François au cours d’une audience où il a reçu la famille du Prado « notre époque connaît, elle aussi, ses pauvretés, anciennes et nouvelles, matérielles et spirituelles, … Elles sont bien souvent loin de l’Eglise, ignorant tout de la joie et de la consolation que procure l’Evangile. La mission à accomplir auprès d’eux est immense et l’Eglise est heureuse de pouvoir compter sur les disciples du Père Chevrier… »

Partout où nous irons il y aura toujours des pauvres  à aimer. Nous aurons toujours à être avec eux et leur faire connaitre le plus grand trésor : Jésus Christ.

Pour mieux  connaître notre vocation, découvrir la prière du Père Chevrier : Ô Verbe que tu es beau !

Sœurs du Prado

 

www.soeursprado.com