Une nouvelle année, un nouveau départ avec Jésus-Christ

Une nouvelle année, un nouveau départ avec Jésus-Christ – 13 janvier 2019

Ce dimanche, nous célébrons le Baptême du Seigneur. Nous clôturons en même temps les célébrations des fêtes de Noël et nous entrons dans le temps ordinaire (1er dimanche C). Est-ce dire qu’il y a de l’ordinaire (dans le sens de ce qui n’a pas vraiment de valeur) et de festif dans le temps de l’Eglise ? Nullement. Chaque dimanche est une fête, une célébration de notre foi en la résurrection de notre Seigneur Jésus qui nous appelle à ressusciter avec Lui. Le « temps ordinaire » signifie en fait que Jésus entre dans l’ordinaire ou dans le quotidien-même de notre vie. Telle est d’ailleurs la raison pour laquelle Il s’est laissé baptiser par Jean.

« Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi … Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. »

Baptiser (du grec : baptízô) veut dire « plonger ». D’où le rite d’eau comme centre du Baptême. Baptisé, Jésus a plongé dans notre nature humaine, en chair et en os, afin de nous « plonger » ensuite dans la « vie » divine, en tant qu’enfants adoptifs de Dieu. La joie de Dieu notre Père est d’avoir beaucoup d’enfants. C’est en Jésus que cette joie se réalise. C’est ce qui L’a fait proclamer : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » Par la mission de Jésus, en effet, si le ciel s’est fermé suite au péché originel d’Adam et d’Eve, trompé par le diable, maintenant ce même ciel s’est à nouveau ouvert pour accueillir l’humanité. Pour nous y faire entrer, son Fils unique nous a envoyé un nouvel Esprit : l’Esprit-Saint. Nouvel, puisque de par notre nature humaine, nous avons déjà notre propre esprit humain.

Que ce début d’année 2019 soit alors pour nous le nouveau départ d’une vie renouvelée avec Jésus. Laissons-nous conduire vers le ciel par l’Esprit qu’Il nous a donné. Remettons entre ces mains notre vie. N’oublions pas qu’en se faisant chair, Jésus connaît notre malheur, notre souffrance, notre angoisse, etc. Il sait aussi notre joie et ce qui est bon pour nous. Il a plongé dans notre vie pour nous faire jouir d’ores et déjà du bonheur promu aux enfants de Dieu. Ce n’est pas seulement un bonheur au bout du chemin, c’est-à-dire après la mort, qu’il nous offre. C’est un bonheur que nous pouvons savourer déjà ici-bas (santé, sainteté, prospérité, richesse, etc.)

Enfin, que résonne toujours en nous le message de Noël : Dieu appelle tous les hommes sans exception à son salut d’adoption divine. A nous de collaborer avec Lui dans une mission d’amour. Le bonheur que Dieu nous offre est un bonheur à partager autour de nous : la joie issue d’un cœur ouvert à tous, qui arrache à l’égoïsme source de tout péché. C’est une ouverture qui fait de notre temps ordinaire un Noël sans fin.

Jean-Elysée Solofonirina