Tourne-toi vers l’avenir

Tourne-toi vers l’avenir ! – 7 avril 2018

L’avenir avant tout : c’est la liturgie de ce 5eme dimanche de Carême!

Oui, chers frères et sœurs, nous devons avancer, cheminer comme des Chrétiens engagés et responsables, nous devons résolument nous tourner vers l’avenir et ne pas ruminer en permanence le passé, perclus de nos erreurs, de nos fautes qui nous rongent, obscurcissant notre horizon, entravant notre liberté d’agir, de prier, d’aimer.

Nous Chrétiens,  savons pourquoi nous cheminons. Notre faiblesse serait de succomber aux grandes et aux petites turpitudes de ce monde blessé par tant de péchés et de fureur, de se résigner, d’abandonner la partie, de fuir. L’Église sait affronter les tempêtes, elle peut être forte quand le vent gronde et que l’orage menace. Allons-nous abandonner le navire alors que tant de bienfaits, tant d’actions salvatrices, tant de bonté s’y réalisent et d’abord auprès des plus démunis, des plus petits, des exclus ?

Bien sûr que non ! Mais pour cela, il faut nous mobiliser, relever les défis d’aujourd’hui et travailler en profondeur au projet d’une Eglise rénovée, d’une Eglise redressée, d’une Eglise qui doit s’affirmer comme une lumière dans un monde qui doute parce qu’il ne croit plus, un monde où les égoïsmes se renforcent, où partout, des barrières se dressent, pour nous diviser plutôt que de nous rassembler dans l’amour du Christ! Cette Eglise, le monde en a besoin, il la réclame. C’est l’Eglise du salut, du pardon, de la paix, de l’espoir, de l’appel à la sainteté.

La parabole de la femme adultère…

Lorsque Jésus est interpellé par les Pharisiens, que lui demandent-t-ils ? Qu’il s’appuie sur la Loi de Moïse pour juger et condamner cette femme. Cette manipulation grossière ne trompera personne. D’abord Jésus relève qu’eux-mêmes ne respectent pas la Loi puisque dans ce cas, la peine capitale devait s’appliquer aux 2 complices ! Ensuite, après avoir tracé sur le sol quelques lignes, il aura cette réponse fabuleuse : « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre »

 La première pierre… qui suis-je pour juger l’autre?

Cette femme a certainement péché, mais le cœur de ses accusateurs est-il si pur qu’ils puissent exiger sa lapidation ? Face à face, seul avec elle, Jésus dira  « où sont-ils donc ?  Personne ne t’a condamnée, moi non plus je ne te condamne pas, va et désormais ne pèche plus » !

Relève-toi, marche vers ton avenir, vers le salut ! Quel message pour nous, pour notre monde, pour notre Eglise !

Oui, tout est avenir avec le Christ. Allégeons-nous des lourds fardeaux qui nous retiennent comme les chaînes retenaient les forçats sur les galères ! Libérons nos âmes des entraves du passé, allons à l’essentiel dans l’espérance de la Résurrection avec la grâce de l’Esprit Saint. Unifions notre cœur, notre corps, notre esprit dans l’Eglise et pour l’Eglise.

Ne restons pas empêtrés, avançons en confiance sur le chemin qui nous mène vers la joie de Pâque !

Messe à Rabat: le Pape invite à dépasser les tentations de haine, à se redécouvrir frères www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-03/messe-stade-rabat-papmar.html

Au Maroc, une Église discrète mais active

www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2019-03/au-maroc-une-eglise-peu-visible-mais-active-papmar.html

Sylvain Thibon, Diacre permanent