Un jour nouveau se lève

Un jour nouveau se lève – 5 mai 2019

Jésus a dit qu’Il ressuscitera, Il est vraiment ressuscité. « Tout est accompli » disait-Il, mais tout semble fini également. Il est certes vivant mais Il n’est plus là. Sans conviction, dans leur désespoir, 7 des disciples vont à la pêche. Résultat, ils n’ont rien pris de la nuit.

« Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage » Il est de nouveau là. En réalité, Il a toujours été là.

Un jour nouveau se lève. Jésus se manifeste et consolide l’œuvre de leurs mains. A sa parole, ils ont jeté le filet, ils ont pris une grande quantité de poisson. A travers cette pêche miraculeuse, Jésus rappelle la mission des disciples : « Je ferai de vous des pêcheurs d’homme ». La mission est de rassembler tous les hommes de la terre, à l’image du filet qui a rassemblé les 153 poissons. 153 est le nombre des nations du monde connues jusqu’alors. Actuellement, ce nombre est passé à 193. Les 7 disciples symbolisent finalement les 7 églises de l’Apocalypse, les envoyés de tous les temps, dont nous, pour rassembler les hommes dans le Corps du Christ.

Un jour nouveau se lève. Jésus demande à manger aux disciples alors qu’Il a déjà préparé du poisson sur le foyer (le feu) et du pain. La raison est que la mission qu’Il nous confie, Jésus l’a déjà entamée. D’où le poisson sur la braise. En fait, sa nourriture, disait-Il, est de faire la volonté de son Père. Il nous invite : « Venez manger. » Il partage cette nourriture avec nous. Cette volonté du Père consiste dans le partage de sa Vie éternelle avec l’homme. Le pain c’est le Corps du Christ, l’Eucharistie par laquelle Il nourrit son peuple. Par l’Eucharistie, Il communie l’homme à l’unité de Dieu-Trinité dans le foyer (la famille) divin. La mission de rassemblement a donc pour fin la communion.

Un jour nouveau se lève. Il institue la primauté de Pierre dans la mission. Jésus nous envoie dans la communion « en Eglise » pour nourrir de cette nourriture ses agneaux et ses brebis. Il envoie toujours ses disciples deux par deux pour montrer cette communion dans la mission de rassembler. Dans la mission, il nous faut un amour total et inconditionné comme celui de Jésus. Cet amour dépasse son expression purement humaine qui se ramène souvent à l’égoïsme. Aux trois reniements de Pierre, trois professions de foi : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » pour nous dire que cet amour est toujours à approfondir afin que nous ne croyions pas que nous sommes les maîtres des brebis et des agneaux. Nous ne sommes que des serviteurs à qui Il a confié « ses » brebis et « ses » agneaux.

Puissions-nous aussi faire lever un nouveau jour sur ceux qui marchent encore dans la nuit de l’égarement, du doute, de la tristesse, du désespoir, loin de la lumière du Christ ressuscité. Il est toujours là pour nous donner la vie et la Vie en abondance sur cette terre et au-delà. La communion est la clé de cette vie et donc du bonheur. Apportons notre part de pierre dans la mission de rassemblement des hommes en Lui.

Jean-Elysée Solofonirina