De Lourdes à …Notre Dame de Paris

De Lourdes à …Notre Dame de Paris, 2 récits contemporains – 19 mai 2019

Thierry Demaizière et  Alban Teurlai, cinéastes, non croyants, ont réalisé le film « Lourdes » sorti sur nos écrans  le 8 mai dernier.

Ils ont filmé avec finesse, sans fioriture, un moment de vie dans ce sanctuaire Marial qui reçoit environ  3 millions de pèlerins par an…

Une très belle réalisation, faite de tendresse et de réalisme dans cet environnement de prières et de compassion. Grâce à des hommes et des femmes croyants, grâce aux Prêtres et aux Evêques qui donnent l’Eucharistie et soulagent les âmes, grâce à  ces pasteurs dévoués, attentifs, priants, ce film nous donne à voir à travers eux, la Grâce agissante!

Sylvain Tesson est un grimpeur infatigable, escaladeur d’immeubles et de monuments.

Ce funambule a gravi plusieurs fois la Flèche de Notre Dame aujourd’hui détruite.

Abimé, le corps cassé, affaibli plusieurs mois par une chute de 8m d’un chalet, il raconte dans un petit essai magnifique « Notre Dame de Paris Ô reine douleur » comment la Cathédrale Notre Dame l’a sauvé. Après son accident, il décide de monter quotidiennement les escaliers empruntés par les touristes pour dit-il, survivre, pour surmonter la douleur, pour dire son envie de vivre, pour se reconstruire. Et il se remit à espérer en la vie en pratiquant jour après jour les escaliers de cette Cathédrale dont il dira :  « Notre Dame m’a sauvé ! » Oui, Notre Dame sauve les corps et les âmes!

Extrait

…Je crois plus que jamais (et j’y crois davantage qu’hier où le brasier ne s’était pas allumé) en la chance de la France d’être une fille Chrétienne… il est heureux que des hommes aient inventé cette religion plus lumineuse que les autres…

…plus lumineuse que les autres!

Voilà des personnes éloignées de la Foi, indifférentes à l’Eglise qui se glissent en son sein pour tenter de comprendre cette dévotion et ce culte.

Ils nous montrent comment ces 2 lieux, espace religieux, bien éloignés l’un de l’autre deviennent source de bienfaits et d’amour.

Escalade-t-on Notre Dame comme un autre bâtiment ? Filme-t-on Lourdes comme on filmerait un lieu quelconque ? Non, bien sûr ! Et pourquoi ? C’est bien que quelque chose de transcendant se produit dans ces lieux, quelque chose qui nous dépasse et qui nous guide vers l’essentiel.

Ce supplément d’âme que l’on ne peut trouver ailleurs se révèle et se vit  ici concrètement !

Oui notre religion est belle en ce qu’elle accueille tous et chacun éclopés et bien portants.

Elle est belle dans ces lieux où l’on partage l’Eucharistie, ces lieux qui ouvrent le chemin de l’espérance, de la délivrance, de la justice.

 En ce 5eme dimanche de Pâque, soyons, nous-aussi, à l’image de ces lieux emblématiques, source lumineuse, disciples du Christ ressuscité.   « …cette religion plus lumineuse… » cette lumière de la foi qui nous guide, croyants ou non-croyants, nous la savons nichée au fond de notre cœur, sachons la partager, l’entretenir, la faire fructifier.

Sylvain Thibon, Diacre permanent