Laudes

Textes de l’Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones – AELF

Office des Laudes © AELF

V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.

Approchons-nous de Dieu en rendant grâce.

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

(traduction litérale du latin)

Tu es pour les habitants des cieux un astre resplendissant de charité, Vierge,
et pour nous, mortels, une source vive et débordante d’espérance.

Tu es si puissante, très haute Dame,
sur le cœur aimant de ton Fils,
que celui qui demande avec confiance est sûr par toi d’être exaucé.

Ta bonté ne vient pas seulement au secours de ceux qui t’implorent,
mais souvent elle se plaît à devancer les vœux de ceux qui prient.

En toi est la miséricorde,
en toi la magnificence ;
toute la bonté du monde
en toi se trouve rassemblée.

Gloire au Père, au Consolateur et à ton Fils,
qui t’ont enveloppée du vêtement admirable de la grâce.

Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore !

2 De quel amour sont aimées tes demeures,
Seigneur, Dieu de l’univers !

3 Mon âme s’épuise à désirer
les parvis du Seigneur ; *
mon cœur et ma chair sont un cri
vers le Dieu vivant !

4 L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
tes autels, Seigneur de l’univers,
mon Roi et mon Dieu !

5 Heureux les habitants de ta maison :
ils pourront te chanter encore !
6 Heureux les hommes dont tu es la force :
des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

7 Quand ils traversent la vallée de la soif,
ils la changent en source ; *
de quelles bénédictions la revêtent
les pluies de printemps !

8 Ils vont de hauteur en hauteur,
ils se présentent devant Dieu à Sion.

9 Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière ;
écoute, Dieu de Jacob.
10 Dieu, vois notre bouclier,
regarde le visage de ton messie.

11 Oui, un jour dans tes parvis
en vaut plus que mille.
J’ai choisi de me tenir sur le seuil,
dans la maison de mon Dieu, *
plutôt que d’habiter
parmi les infidèles.

12 Le Seigneur Dieu est un soleil,
il est un bouclier ; *
le Seigneur donne la grâce,
il donne la gloire.

Jamais il ne refuse le bonheur
à ceux qui vont sans reproche.

13 Seigneur, Dieu de l’univers,
heureux qui espère en toi !

Venez ! Montons à la montagne du Seigneur ! Venez ! Allons dans la lumière du Seigneur !

2 Il arrivera dans les derniers jours +
que la montagne de la maison du Seigneur
se tiendra plus haute que les monts, *
s'élèvera au-dessus des collines.

Vers elle, afflueront toutes les nations
3 et viendront des peuples nombreux.

Ils diront : “ Venez !
montons à la montagne du Seigneur, *
à la maison du Dieu de Jacob !

« Qu'il nous enseigne ses chemins,
et nous irons par ses sentiers. »

Oui, la loi sortira de Sion,
et de Jérusalem, la parole du Seigneur.

4 Il sera l'arbitre des nations
et jugera des peuples nombreux.

De leurs épées, ils forgeront des socs,
et de leurs lances, des faucilles.

Jamais nation contre nation
ne lèvera l'épée ; *
ils n'apprendront plus la guerre.

5 Venez, maison de Jacob !
Allons, dans la lumière du Seigneur.

Chantez devant la face du Seigneur, car il vient pour juger la terre.

1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
2 chantez au Seigneur et bénissez son nom !

De jour en jour, proclamez son salut,
3 racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

4 Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
redoutable au-dessus de tous les dieux :
5 néant, tous les dieux des nations !

Lui, le Seigneur, a fait les cieux :
6 devant lui, splendeur et majesté,
dans son sanctuaire, puissance et beauté.

7 Rendez au Seigneur, familles des peuples
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
8 rendez au Seigneur la gloire de son nom.

Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis,
9 adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
tremblez devant lui, terre entière.

10 Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Le monde, inébranlable, tient bon.
Il gouverne les peuples avec droiture.

11 Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
12 la campagne tout entière est en fête.

Les arbres des forêts dansent de joie
13 devant la face du Seigneur, car il vient,
car il vient pour juger la terre.

Il jugera le monde avec justice, *
et les peuples selon sa vérité !
Parlez et agissez comme des gens qui vont être jugés par une loi de liberté. Car le jugement est sans miséricorde pour celui qui n’a pas fait miséricorde, mais la miséricorde se moque du jugement.

R/ Heureux qui pense au faible et au pauvre :


* Il obtiendra miséricorde.


V/ L’homme de bien a pitié, il partage : *


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Le Seigneur dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Et il dit au disciple : « Voici ta mère. »

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
au chemin de la paix.

Dieu notre Maître, nous te supplions :


R/

Que brille sur nous ton visage !


Ouvre les yeux de notre cœur, que nous puissions te connaître.


Délivre-nous du péché par ta puissance.


Garde-nous de craindre ceux qui nous haïssent.


Fais-nous vivre dans la concorde et la paix,
ainsi que tous les habitants de la terre.


Accorde à tes enfants la joie et le bonheur.


Dieu, Père de toute miséricorde, ton Fils unique, cloué sur la croix, a voulu que la bienheureuse Vierge Marie, sa mère, soit aussi notre mère ; accorde à ton Église, soutenue par son amour, la joie de donner naissance à des enfants toujours plus nombreux, de les voir grandir en sainteté et d’attirer à elle toutes les familles des peuples. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles.