None

Textes de l’Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones – AELF

Office de None © AELF

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Berger puissant qui nous conduis,
Tu nous as faits pour ta lumière ;
Et par delà ce jour trop bref
Tu nous emmènes dans ta gloire.

À travers l'œuvre de tes mains,
Nos cœurs déjà te reconnaissent ;
Mais le désir de ton amour
Toujours plus loin poursuit sa quête.

Nous voulons voir à découvert
L'éclat radieux de ton visage.
Dans l'aujourd'hui de ton appel,
Prépare en nous le face-à-face.
Ta tendresse est sans mesure, Seigneur ; fais-moi vivre selon ton amour.
153Vois ma misère : délivre-moi ;
je n’oublie pas ta loi.
154Soutiens ma cause : défends-moi,
en ta promesse fais-moi vivre !
155Le salut s’éloigne des impies
qui ne cherchent pas tes commandements.
156Seigneur, ta tendresse est sans mesure :
selon ta décision fais-moi vivre !
157Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;
je ne dévie pas de tes exigences.
158J’ai vu les renégats : ils me répugnent,
car ils ignorent ta promesse.
159Vois combien j’aime tes préceptes, Seigneur,
fais-moi vivre selon ton amour !
160Le fondement de ta parole est vérité ;
éternelles sont tes justes décisions.
Heureux qui craint le Seigneur et marche en ses voies.
1Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !

2Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! A toi, le bonheur !

3Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse, *
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

4Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur. *
5De Sion, que le Seigneur te bénisse !

Tu verras le bonheur de Jérusalem
tous les jours de ta vie, *
6et tu verras les fils de tes fils.

Paix sur Israël !
La vie du juste est dans les mains de Dieu.
1Que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse,
– à Israël de le dire – *
2que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse :
ils ne m’ont pas soumis !

3Sur mon dos, des laboureurs ont labouré
et creusé leurs sillons ; *
4mais le Seigneur, le juste,
a brisé l’attelage des impies.

5Qu’ils soient tous humiliés, rejetés,
les ennemis de Sion ! *
6Qu’ils deviennent comme l’herbe des toits,
aussitôt desséchée !

7Les moissonneurs n’en font pas une poignée,
ni les lieurs une gerbe, *
8et les passants ne peuvent leur dire :
« La bénédiction du Seigneur soit sur vous ! »

Au nom du Seigneur, nous vous bénissons.
Débarrassons-nous de tout ce qui nous alourdit, et d’abord du péché qui nous entrave si bien ; alors nous courrons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est à l’origine et au terme de la foi. Renonçant à la joie qui lui était proposée, il a enduré, sans avoir honte, l’humiliation de la croix, et, assis à la droite de Dieu, il règne avec lui.
V/ J'espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l'espère et j'attends sa parole.
Nous en appelons à toi, Seigneur, toi qui conduis ta créature humaine à travers les conflits de ce monde : fais aboutir les volontés de paix de notre temps, afin que tous les hommes puissent vivre heureux et te louer pour l'amour que tu donnes.