Textes de l’Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones – AELF

Office de Sexte © AELF

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Comme le feu calcine
L'arbre mort jusqu'aux racines,
Quand le péché nous domine,
Esprit de Dieu, purifie-nous.

Comme le fleuve entraîne
Les torrents jusqu'à la plaine,
Que ta puissance reprenne
Nos forces vives dispersées.

Comme autrefois ton souffle
Dans la mer fit une route,
Quand nous submerge le doute,
Dans l'impossible ouvre une issue.

Invente encore aux hommes
Les chemins de leur exode ;
Viens à ton heure et consomme
L'œuvre accomplie par Jésus Christ.

Je donne ma vie pour mes brebis, car le Père me connaît comme je connais le Père.
1 Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien. *
2 Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
3 et me fait revivre ; *
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom.

4 Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal, *
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

5 Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ; *
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

6 Grâce et bonheur m'accompagnent
tous les jours de ma vie ; *
j'habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

2 Dieu s’est fait connaître en Juda ;
en Israël, son nom est grand.
3 À Salem il a fixé sa tente,
et sa demeure à Sion.
4 Ici, il a brisé les traits de l’arc,
l’épée, le bouclier et la guerre.

5 Magnifique, toi, tu resplendis
au-dessus d’une montagne de butin.
6 Les voici dépouillés, ces guerriers,
endormis, tous ces braves aux mains inertes.
7 Sous ta menace, Dieu de Jacob,
le char et le cheval se sont figés.

8 Toi, tu es le redoutable !
Qui tiendra sous les coups de ta fureur ?
9 Des cieux, tu prononces le verdict ;
la terre a peur et se tait
10 quand Dieu se lève pour juger,
pour sauver tous les humbles de la terre.

11 La colère des hommes te rend gloire
quand les survivants te font cortège.
12 Faites des vœux et tenez vos promesses
   au Seigneur votre Dieu ; *
vous qui l’entourez,
   portez votre offrande au redoutable.
13 Il éteint le souffle des princes,
lui, redoutable aux rois de la terre !

Puisque vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin d’être dans la joie et l’allégresse quand sa gloire se révélera. Si l’on vous insulte à cause du nom du Christ, heureux êtes-vous, puisque l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous.
V/ Ce sont nos souffrance qu’il a portées,
nos douleurs qu’il a supportées.
Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au genre humain quel abaissement il doit imiter, tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps semblable au nôtre, subisse la mort de la croix : accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion et d’avoir part à sa résurrection. Lui qui règne.