Tierce

Textes de l’Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones – AELF

Office de Tierce © AELF

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Voici le temps, Esprit très saint,
Où dans le cœur de tes fidèles,
Uni au Père et à son Fils,
Tu viens répandre ta lumière.

Que notre langue et notre cœur,
Que notre vie, que notre force
S'enflamment de ta charité
Pour tous les hommes que tu aimes.

Exauce-nous, ô Tout-Puissant,
Par Jésus Christ, ton Fils unique,
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.
Je suis ton serviteur : éclaire-moi !
121J’ai agi selon le droit et la justice :
ne me livre pas à mes bourreaux.
122Assure le bonheur de ton serviteur :
que les orgueilleux ne me tourmentent plus !
123Mes yeux se sont usés à guetter le salut
et les promesses de ta justice.
124Agis pour ton serviteur selon ton amour,
apprends-moi tes commandements.
125Je suis ton serviteur, éclaire-moi :
je connaîtrai tes exigences.
126Seigneur, il est temps que tu agisses :
on a violé ta loi.
127Aussi j’aime tes volontés,
plus que l’or le plus précieux.
128Je me règle sur chacun de tes préceptes,
je hais tout chemin de mensonge.
Qui regarde vers lui resplendira : sur son visage, plus d’amertume.
2Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
3Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !

4Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
5Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

6Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
7Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

8L'ange du Seigneur campe à l'entour
pour libérer ceux qui le craignent.
9Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !

10Saints du Seigneur, adorez-le :
rien ne manque à ceux qui le craignent.
11Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le Seigneur
ne manquera d'aucun bien.
Du cœur abattu, le Seigneur est proche.
12Venez, mes fils, écoutez-moi,
que je vous enseigne la crainte du Seigneur.
13Qui donc aime la vie
et désire les jours où il verra le bonheur ?

14Garde ta langue du mal
et tes lèvres des paroles perfides.
15Évite le mal, fais ce qui est bien,
poursuis la paix, recherche-la.

16Le Seigneur regarde les justes,
il écoute, attentif à leurs cris.
17Le Seigneur affronte les méchants
pour effacer de la terre leur mémoire.

18Le Seigneur entend ceux qui l'appellent  :
de toutes leurs angoisses, il les délivre.
19Il est proche du coeur brisé,
il sauve l'esprit abattu.

20Malheur sur malheur pour le juste,
mais le Seigneur chaque fois le délivre.
21Il veille sur chacun de ses os :
pas un ne sera brisé.

22Le mal tuera les méchants ;
ils seront châtiés d'avoir haï le juste.
23Le Seigneur rachètera ses serviteurs :
pas de châtiment
pour qui trouve en lui son refuge.
Est-ce que le Seigneur aime les holocaustes et les sacrifices autant que l’obéissance à sa parole ? Oui, l’obéissance vaut mieux que le sacrifice, la docilité vaut mieux que la graisse des béliers.
V/ Qui offre le sacrifice d'action de grâce,
celui-là te rend gloire, Seigneur.
Seigneur Dieu, Père tout-puissant, donne à tes serviteurs les lumières de l'Esprit Saint ; sans rien craindre de l'adversaire, qu'ils trouvent leur joie à te louer. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.