Tierce

Textes de l’Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones – AELF

Office de Tierce © AELF

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Voici le temps, Esprit très saint,
Où dans le cœur de tes fidèles,
Uni au Père et à son Fils,
Tu viens répandre ta lumière.

Que notre langue et notre cœur,
Que notre vie, que notre force
S'enflamment de ta charité
Pour tous les hommes que tu aimes.

Exauce-nous, ô Tout-Puissant,
Par Jésus Christ, ton Fils unique,
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.
Ta tendresse est sans mesure, Seigneur ; fais-moi vivre selon ton amour.
153Vois ma misère : délivre-moi ;
je n’oublie pas ta loi.
154Soutiens ma cause : défends-moi,
en ta promesse fais-moi vivre !
155Le salut s’éloigne des impies
qui ne cherchent pas tes commandements.
156Seigneur, ta tendresse est sans mesure :
selon ta décision fais-moi vivre !
157Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;
je ne dévie pas de tes exigences.
158J’ai vu les renégats : ils me répugnent,
car ils ignorent ta promesse.
159Vois combien j’aime tes préceptes, Seigneur,
fais-moi vivre selon ton amour !
160Le fondement de ta parole est vérité ;
éternelles sont tes justes décisions.
Heureux qui craint le Seigneur et marche en ses voies.
1Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !

2Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! A toi, le bonheur !

3Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse, *
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

4Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur. *
5De Sion, que le Seigneur te bénisse !

Tu verras le bonheur de Jérusalem
tous les jours de ta vie, *
6et tu verras les fils de tes fils.

Paix sur Israël !
La vie du juste est dans les mains de Dieu.
1Que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse,
– à Israël de le dire – *
2que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse :
ils ne m’ont pas soumis !

3Sur mon dos, des laboureurs ont labouré
et creusé leurs sillons ; *
4mais le Seigneur, le juste,
a brisé l’attelage des impies.

5Qu’ils soient tous humiliés, rejetés,
les ennemis de Sion ! *
6Qu’ils deviennent comme l’herbe des toits,
aussitôt desséchée !

7Les moissonneurs n’en font pas une poignée,
ni les lieurs une gerbe, *
8et les passants ne peuvent leur dire :
« La bénédiction du Seigneur soit sur vous ! »

Au nom du Seigneur, nous vous bénissons.
Voici le commandement de Dieu : avoir foi en son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé. Et celui qui est fidèle à ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous reconnaissons qu’il demeure en nous, puisqu’il nous a donné son Esprit.
V/ Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Père saint, en cette heure où l'Esprit descendit sur les Apôtres, nous te prions ; fais-nous vivre tout au long de cette journée de l'amour révélé par ton Fils, Jésus, le Christ, notre Seigneur.