Vêpres

Textes de l’Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones – AELF

Office des Vêpres © AELF

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Salut, Étoile de la mer,
Ô très sainte Mère de Dieu,
Toi qui es Vierge à tout jamais,
Ô Porte du ciel bienheureuse.

Toi qui accueilles cet Ave
De la bouche de Gabriel,
Affermis nos cœurs dans la paix :
Tu as inversé le nom d’Ève.

Des coupables, brise les liens,
Donne aux aveugles la clarté,
Éloigne de nous tous les maux,
Demande pour nous toutes grâces.

Tu es Mère, montre-le nous !
Que Celui qui pour nous est né
En acceptant d’être ton Fils
Accueille par toi nos prières.

Ô Vierge unique, toi qui es
De tous les êtres le plus doux,
Fais que, déliés de nos péchés,
Nous soyons toujours doux et chastes.

Accorde-nous de vivre purs,
Prépare-nous un chemin sûr,
Que, dans la vision de Jésus,
À jamais nous soyons en liesse.

Louange au Père, notre Dieu,
Gloire à Jésus Christ, le Très-Haut,
Rendons honneur à l’Esprit Saint,
Un seul hommage aux trois Personnes !

Nos yeux levés vers toi, Seigneur, attendent ta pitié.

1 Vers toi j’ai les yeux levés,
vers toi qui es au ciel.

2 Comme les yeux de l’esclave
vers la main de son maître, +
comme les yeux de la servante
vers la main de sa maîtresse, *
nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
attendent sa pitié.

3 Pitié pour nous, Seigneur, pitié pour nous :
notre âme est rassasiée de mépris.

4 C’en est trop,
nous sommes rassasiés *
du rire des satisfaits,
du mépris des orgueilleux !

Notre secours est dans le nom du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

1 Sans le Seigneur qui était pour nous,
– qu’Israël le redise – +
2 sans le Seigneur qui était pour nous
quand des hommes nous assaillirent, *
3 alors ils nous avalaient tout vivants,
dans le feu de leur colère.

4 Alors le flot passait sur nous,
le torrent nous submergeait ; *
5 alors nous étions submergés
par les flots en furie.

6 Béni soit le Seigneur *
qui n’a pas fait de nous
la proie de leurs dents !

7 Comme un oiseau, nous avons échappé
au filet du chasseur ; *
le filet s’est rompu :
nous avons échappé.

8 Notre secours est le nom du Seigneur *
qui a fait le ciel et la terre.

Béni sois-tu, notre Père, qui nous as bénis dans le Christ !

3 Qu'il soit béni, le Dieu et Père
de notre Seigneur, Jésus, le Christ !

Il nous a bénis et comblés
des bénédictions de l'Esprit, *
au ciel, dans le Christ.

4 Il nous a choisis, dans le Christ,
avant que le monde fût créé, *
pour être saints et sans péchés devant sa face
grâce à son amour.

5 Il nous a prédestinés
à être, pour lui, des fils adoptifs *
par Jésus, le Christ.

Ainsi l'a voulu sa bonté,
6 à la louange de gloire de sa grâce, *
la grâce qu'il nous a faite
dans le Fils bien-aimé.

7 En lui, par son sang, *
nous avons le rachat,
le pardon des péchés.

8 C'est la richesse de sa grâce
dont il déborde jusqu'à nous *
en toute intelligence et sagesse.

9 Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, *
selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ :

10 pour mener les temps à leur plénitude, +
récapituler toutes choses dans le Christ, *
celles du ciel et celles de la terre.
Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c’est dire du mal de la Loi et juger la Loi. Or, si tu juges la Loi, tu n’en es plus le fidèle sujet, tu en es le juge. Un seul est à la fois législateur et juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre. Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?

R/ Heureux qui ne juge pas :


* Il ne sera pas jugé.


V/ Celui qui aime son frère
demeure dans la lumière. *


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Les disciples, d’un seul cœur, persévéraient dans la prière avec Marie, la mère de Jésus.

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

Prions Dieu, Maître de l’univers, Père des hommes :


R/

Seigneur, sauve-nous.


Sauve les opprimés.

Prends pitié des petits.


Relève ceux qui tombent.

Montre-toi aux désemparés.


Guéris les malades.

Rassasie les affamés.


Libère les prisonniers.

Fortifie les faibles.


Affermis la foi des timides.

Rassemble tes fils égarés.


Dieu, Père de toute miséricorde, ton Fils unique, cloué sur la croix, a voulu que la bienheureuse Vierge Marie, sa mère, soit aussi notre mère ; accorde à ton Église, soutenue par son amour, la joie de donner naissance à des enfants toujours plus nombreux, de les voir grandir en sainteté et d’attirer à elle toutes les familles des peuples. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles.