Vêpres

Textes de l’Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones – AELF

Office des Vêpres © AELF

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Le jour s’achève,
Mais la gloire du Christ
Illumine le soir.
Le pain rompu,
Le vin nouveau
Portent leur fruit de louange :
Béni sois-tu, ô notre Père,
En Jésus, le Vivant !

L’Esprit nous garde
Sous l’alliance du Christ
Et le signe pascal.
La vie reçue,
La vie donnée
Rythment le temps de l’Église :
Nous sommes tiens, ô notre Père,
En Jésus, le Vivant !

Le monde marche
Vers le règne du Christ,
Et sa nuit prendra fin.
Nos cœurs l’ont su,
Nos yeux verront :
L’œuvre de Dieu est lumière.
Tu nous l’as dit, ô notre Père,
En Jésus, le Vivant !

Que l’on découvre
Le visage du Christ
À la joie des sauvés !
Il est venu,
Il vient encor,
Dieu tient toujours ses promesses :
Tu nous bénis, ô notre Père,
En Jésus, ton enfant !
La paix soit avec toi, sainte cité de Dieu !
1Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »

2Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !
3Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !

4C’est là que montent les tribus,
les tribus du Seigneur, *
là qu’Israël doit rendre grâce
au nom du Seigneur.
5C’est là le siège du droit, *
le siège de la maison de David.

6Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment !
7Que la paix règne dans tes murs,
le bonheur dans tes palais ! »

8A cause de mes frères et de mes proches,
je dirai : « Paix sur toi ! »
9A cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
je désire ton bien.
Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.
1Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

3Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
4Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

5J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

6Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
8C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.
Il s'est abaissé, Dieu l'a exalté.
6Le Christ Jésus, +
ayant la condition de Dieu, *
ne retint pas jalousement
le rang qui l'égalait à Dieu.
7Mais il s'est anéanti, *
prenant la condition de serviteur.

Devenu semblable aux hommes, +
reconnu homme à son aspect, *
8il s'est abaissé,
devenant obéissant jusqu'à la mort, *
et la mort de la croix.

9C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
il l'a doté du Nom
qui est au-dessus de tout nom,

10afin qu'au nom de Jésus
tout genou fléchisse *
au ciel, sur terre et aux enfers,

11 et que toute langue proclame :
« Jésus Christ est Seigneur » *
à la gloire de Dieu le Père.
Vous avez raison de fixer votre attention sur la parole des prophètes, comme sur une lampe brillante dans l’obscurité jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs. Car vous savez cette chose essentielle : aucune prophétie de l’Écriture ne vient d’une intuition personnelle. En effet, ce n’est jamais la volonté d’un homme qui a porté une prophétie : c’est portés par l’Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.
R/ Ta parole est la lumière de mes pas,
la lampe de ma route.
V/ Puisque l’Esprit est votre vie,
laissez-vous conduire par l’Esprit. R/
V/ Tenez-vous sous la main puissante de Dieu,
il vous rendra inébranlables. R/
Lumière du monde, ô Jésus Christ, par toi la nuit resplendit comme le jour, la nuit même est lumière pour notre joie, alléluia !
47Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent;

51Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.
Prions le Christ, source de joie pour qui espère en lui :

R/ Regarde-nous, Seigneur : exauce-nous.

Témoin fidèle et premier-né d’entre les morts, tu nous as sauvés par l’eau et le sang, 
— réjouis-nous au souvenir de tes merveilles.

Tu envoies tes disciples annoncer l’Évangile au monde : 
— donne-leur courage et fidélité.

Par ta croix, tu as brisé le mur de la haine : 
— accorde aux gouvernants ton Esprit de paix.

Tu es venu porter le feu sur la terre : 
— donne-nous de combattre toute injustice.

Accueille auprès de ta mère et de tous les saints 
— ceux que ta résurrection a libérés de la mort.

Pour ceux qui t'aiment, Seigneur, tu as préparé des biens que l'œil ne peut voir : répands en nos cœurs la ferveur de ta charité, afin que t'aimant en toute chose et par-dessus tout, nous obtenions de toi l'héritage promis qui surpasse tout désir.